MENU

Contributions

Nicolas Bellégo

Head of Open Innovation, Icade

Nous utilisons l’innovation pour que l’impact de l’immobilier sur la ville soit le plus positif possible

Pourquoi l’innovation ?

Icade a décidé, il y a plus de deux ans, d’investir dans une démarche d’innovation ambitieuse, dont le fil conducteur consiste à saisir les opportunités technologiques émergentes au bénéfice à la fois de ses utilisateurs, de l’impact social et environnemental et du business. Cette politique se fonde sur le triptyque « user - impact - business ». « User » car pour l’utilisateur, il s’agit d’envisager l’innovation au service de l’amélioration de sa qualité de vie. En tant qu’opérateur immobilier, l’enjeu consiste à proposer de véritables « expériences urbaines et immobilières », en réponse aux nouveaux usages. Nous utilisons l’innovation pour que l’impact de l’immobilier sur la ville soit le plus positif possible pour l’ensemble de la société et pour que nos offres favorisent des modes de vie plus responsables. Enfin, si l’innovation suppose d’explorer et de tester de nouveaux modèles, nous l’envisageons avant tout au service du « business ». Dans cette perspective, le digital constitue un axe de développement privilégié d’Icade.

Quand cela vous a-t-il pris ?

Pour saisir les opportunités offertes par ces avancées technologiques, et servir au mieux les nouveaux usages de nos clients et utilisateurs, nous avons souhaité investir dans une véritable stratégie d’innovation. Une démarche initiée il y a quatre ans, qui s’est accélérée depuis un an et demi grâce à un dispositif porté à l’échelle du comex. Cette démarche, c’est avant tout un état d’esprit. Celui d’être en permanence force de proposition, de favoriser la remise en question de nos métiers, de nos pratiques, de nos process, afin de construire des propositions de valeur les plus pertinentes pour nos clients et utilisateurs. Elle consiste à favoriser des transformations au quotidien, pour l’ensemble des métiers et des collaborateurs, en développant une culture de l’innovation et en offrant des outils et des moyens concrets pour réussir ces transformations.

C’est quoi l’innovation chez vous ?

Nos principaux champs d’innovation reposent à la fois sur des transformations internes et de nouvelles offres. Ainsi, passer du « smart » au « responsive building » nous conduit à innover dans nos process. Il s’agit par exemple, grâce au digital, d’associer plus naturellement l’utilisateur en amont des projets (innovation participative, crowdbuilding…), mais aussi de favoriser le réemploi et les économies de ressources tout en augmentant la rentabilité grâce à une plus grande maîtrise des projets. En tant qu’équipementier de la ville, Icade couvre une grande variété de parcours et de moments de vie urbains. Pour proposer des services adaptés aux nouveaux usages, nous développons des démarches d’innovation ouverte et de co-conception avec les territoires et leurs utilisateurs. Dans cette perspective, nous nous intéressons fortement aux approches et concepts de « User-Centric Building », de « Data-Driven Services », et plus largement de « City for happiness ». Enfin, comme dans de nombreux secteurs, l’expérience utilisateur de l’offre immobilière est devenue le différenciateur. En termes d’innovation, les enjeux sont variés et couvrent aussi bien une meilleure intégration globale à la ville et à ses services, qu’une expérience d’achat, physique et digitale, plus adaptée aux nouveaux usages et aspirations du client.

Qui s’en occupe ?

Afin d’accélérer cette démarche, une direction innovation, incarnée au sein du comex, a été créée il y a un an et demi. Constitué d’une équipe dédiée de cinq personnes issues du monde de l’entrepreneuriat, ce dispositif a pour mission d’accompagner l’ensemble des métiers et des collaborateurs dans leur démarche d’innovation. Il s’agit à la fois d’un service de consulting, de coaching et d’incubation de projets d’innovation, systématiquement portés par un métier ou un collaborateur. S’agissant d’une activité de support aux métiers, sa gouvernance est effectuée de manière collégiale avec les représentants « métiers », et plus ponctuellement avec l’appui de personnalités externes (collège de l’innovation et comité d’investissement mensuels, advisory board…).

Comment l’innovation est-elle mise en œuvre ?

Depuis un an, nous avons mis l’accent sur la transformation, à travers différentes actions visant à développer, par la pratique, la posture entrepreneuriale, la capacité à explorer de nouveaux sujets, à prendre des risques, à expérimenter, à itérer et à travailler en ouverture avec son écosystème. À titre d’exemple, nous avons mis en place un programme d’intrapreneuriat, régulièrement alimenté en nouveaux projets grâce à plusieurs « innovathons » organisés sur l’ensemble du territoire. Plus récemment, dans le cadre du déménagement du siège d’Icade à Issy-les-Moulineaux, nous avons ouvert un « open lab », lieu visant à aider les métiers, les collaborateurs et les partenaires d’Icade à innover en écosystème. À travers cette initiative, il s’agit notamment de développer notre degré d’ouverture (démarche d’open innovation) et d’accélérer le déploiement de nouveaux projets, aussi bien avec des start-up, des grands groupes, des PME, des ETI ou des collectivités.

Combien vous y investissez ?

Plusieurs budgets sont affectés à l’innovation : un budget de fonctionnement « innovation », un fonds de 1,5 M€/ an dédié à l’amorçage des projets (co-financement d’innovation), des budgets portés par les « business lines » (métiers) pour déployer ou expérimenter de nouvelles offres dans le cadre de projets stratégiques à plus grande échelle. Ponctuellement, le Groupe Icade est susceptible d’intervenir en investissement sur quelques projets stratégiques (prises de participation).

Cycle Up, la société innovante d’Icade et Egis

Comment réemployer les matériaux de construction ? Icade et Egis ont trouvé une réponse innovante à cette problématique : Cycle Up. La société détenue à 50/50 par les deux acteurs propose une place de marché qui permettra aux maîtres d’ouvrages et concepteurs de connaître les ressources disponibles et d’identifier les intégrations possibles des matériaux. Dans un second temps, les maîtres d’ouvrages et entreprises de démolition pourront alimenter la base de données des matériaux disponibles. L’objectif global de Cycle Up est de mettre l’ingénierie au cœur du cycle des matériaux pour optimiser leur usage, leur traitement, leur réutilisation et leur valorisation. Les services proposés vont de la recherche de matériaux de réemploi à la formation en passant, entre autres, par l’aide au design ou l’audit ressources. Après la signature du protocole d’accord en vue de créer la société fin septembre, plusieurs projets sont déjà à l’étude. Et, dans le cadre de sa mission d’accompagnement du comité de candidature Paris 2024 pour l’élaboration des plans d’aménagement de l’ensemble des sites de compétition, Egis a recommandé la solution Cycle Up pour la construction du Village olympique à Saint-Denis. Un véritable démarrage en trombe.

Toutes les contributions