MENU

Contributions

" Las Vegas Consumer Electronic Show (CES) 2016, les applications possibles pour le secteur immobilier "

Survol

De l’avis des spécialistes, cette année n’est pas une révolution mais une évolution, le CES présente des innovations déjà remarquées qui deviennent plus matures et pour certaines qui ont largement trouvé leur marché. On rappellera que la vocation initiale de ce salon, né en 1967 concerne les objets électroniques l’abondance des propositions est donc concentrée sur les IoT (Internet of Things), les plus visibles étant les drones, les robots, les objets connectés utilisables au quotidien (les montres en particuliers) et enfin la réalité virtuelle.

Real Estate ?

En première analyse très peu d’applications BtB, le grand public reste la cible des innovateurs et des start-up pour des raisons compréhensibles de volume de marché. Les conférences proposées durant la durée du salon sont plus éclairantes sur le potentiel des innovations présentées. Deloitte est partenaires depuis 2007, le groupe de conseil apparaît comme modérateur de conférences, c’est une présence opportune pour une société de conseil qui accompagne ses clients vers plus d’innovation. Parmi les conférenciers aucun leader en immobilier d’entreprise par contre le secteur des places de marché était présent avec entre autre le géant US, Zillow

Conférences

L’absence de représentants du secteurs immobiliers parmi les conférenciers et exposants s’explique aussi par d’autres opportunités plus ciblées, il existe aux USA plusieurs salons, Connect pour le résidentiel (2 fois par an) et Realcom pour l’immobilier d’entreprise.

Un ensemble de conférences à retenu notre attention c’est celui du cycle Appnation chaque année des conférences réunissent les pros des applications et les engagent à développer la prochaine génération, on remarquera qu’il existe très peu d’applications encore dans notre secteur, ce qui peu sembler paradoxal lorsque l’on sait les facilités que cela nous procure au quotidien.

Mens sana in corpore sano

La santé est très présente dans ce salon, certes au moyen d’abord de capteurs qui vous donnent des informations quantitatives sur vos performances mais aussi qui vous engagent dans un processus de rationalisation de notre propre bien être, tout un programme. C’est certainement une tendance qui modifiera nos environnements de travail et faciliteront la mesure des indices de bien-être, si difficile à évaluer aujourd’hui.

Les robots qui purifient l’air de nos bureaux ou de nos maisons, Voir également pour un usage plus privé

De la maison au bureau

Parmi les propositions, si l’on exclut de notre champs d’observation tout ce qui concerne le grand public et que l’on cherche les potentialités pour nos secteurs d’activités, on relèvera Beaucoup de nouvelles possibilités pour agir sur notre espace, et notre confort, en particulier issues des objets connectés conçus pour nos maisons.

Pour l’anecdote ce salon donne le tournis à ses visiteurs, on retiendra que la plupart des objets présentés semblent largement dépasser notre capacité à les imaginer ou simplement penser qu’ils pourraient être utiles, les usages suivent le lancement de l’objet !

la surveillance Domino, une innovation de La Poste pour donner de l’intelligence à nos boîtes aux lettres. Pas certain que cela donne le tournis aux property manager ou aux responsables de l’environnement de travail.

Toujours plus productifs

Les assistants personnels sont encore en progrès SIri, Google Now et autres se développent, la prochaine génération est celle de Viv qui sera mieux qu’un assistant personnel programmé il apprendra de lui même ! c’est réellement cela l’intelligence artificielle. Si cela ne concerne pas directement l’immobilier cela nous renvoie aux différentes annonces de services numériques qui entreront dans l’entreprise et qui s’attaqueront aux tâches traditionnelles tertiaires en les remplaçant ou en les facilitant.

Sécurité des transactions et standards

La sécurité demeure un enjeu a mesure que les volumes et la valeur des transactions, échangés progressent, des sites ultra sécurisés véritables réseaux privés sont proposés. Au fur et à mesure que les données et les transactions en ligne progressent, le besoin de sécurité devient une nécessité qui donne depuis longtemps du fil à retordre à nos DSI et ce n’est que le début.

La notion d’écosystème domine, pour la plupart des objets proposés ce n’est pas l’objet en lui même qui a de la valeur mais bel et bien le logiciel et la plateforme d’informations qui l’accompagnent. Ce n’est pas nouveau, mais à mesure que l’on multiplie les solutions on se projette et s’interroge sur le futur standard « universel » qui permettra les échanges.

Images

Difficile de rater ses films et ses photos, la vidéo ne vos laissera plus d’excuse, vous devenez de véritables producteurs de contenus avec un matériel qui ne coute pas très cher et qui vous permet d’être visible très vite de façon qualitative sur YouTube, passage obligé de votre promotion.

Innovons

Le CES est aussi une métaphore du développement, propre à l’innovation. Il y’à un stade précoce ou l’invention cherche un financement et du soutien, c’est typiquement ce que l’on retrouve à l’Eureka Park, place de marché. Ou pas mal de start up américaines on pu bénéficier des fonds de la NSF (National Science Foundation), pourquoi ne pas imaginer dans notre environnent un fonds d’amorçage pour des sociétés qui innovent (et pas seulement celles qui se créent) utile à la profession et aux métiers ?

Même si nous rappelons qu’il existe en France un dispositif général d’aides, en le simplifiant, il existe un stade ou des incubateurs, situés au sein des pôles de compétitivité ou l’on teste son invention, puis ensuite on peut bénéficier d’un prêt d’amorçage au sein de BPI France et enfin Prêt d’amorçage investissement lors de la levée de fonds. Il existe de nombreuses start up en immobiliers qui mériteraient leur place de marché en France pour attirer le regard sur eux et favoriser leur développement.

Réalité virtuelle

C’est un temps fort cette année, lorsqu’on parle de technologies qui arrivent à maturité et qui nous le savons nous concerne en immobilier c’est bien de « virtual reality » (VR) que nous parlons. Les fabricants sont nombreux et les possibilités elles aussi liées à des contenus originaux et dédiés, c’est particulièrement vrai pour les jeux. Ce qui arrive aujourd’hui c’est que le sentiment d’immersion et la possibilité d’agir sur l’environnement proposé devient réel, et il semble que ce soit l’expérience la plus troublante en matière de réalité virtuelle. Autant d’atouts pour nos visites de sites à distances ou simplement pour des simulations d’aménagements ou d’atmosphères, un puissant moyen marketing.

Prochain RV, du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas…

Chiffres clés
  • Las Vegas 6/9 Janvier 2016
  • 240.000 m2
  • 170.000 visiteurs
  • 3800 exposants
  • 3190 Start up françaises
  • 1.2M de citations dans les medias du monde entier
  • Le site web
Les secteurs présents, regroupés sous forme de place de marché
  • Santé
  • Automobile
  • Medias
  • Jeux
  • Drone
  • Réalité virtuelle
  • Robots
  • Maison
  • PC, Tablettes, PDA
  • Sport
  • Electronique grand public
  • Objets connectés
  • Finance
  • Education
  • Sécurité informatique
  • Université
  • E-Commerce
Toutes les contributions