MENU

Contributions

Franck Dondainas

président-fondateur, Quartus

L’Homme et l’Innovation : les enjeux de l’immobilier digital de demain

Quartus est un nouvel acteur de l’industrie immobilière, né de la rencontre d’entrepreneurs partageant la même volonté de contribuer à une nouvelle urbanité. Le groupe se présente comme le premier ensemblier urbain français indépendant qui regroupe les principaux métiers et savoir-faire de l’immobilier ainsi que leurs usages. Conseil, co-conception aménagement, développement, maitrise d’œuvre, promotion, gestion des biens et services immobiliers, etc. Avec l’humain, l’innovation est au premier rang de leurs préoccupations. Franck Dondainas, président-fondateur de Quartus, nous livre sa vision.

Business Immo : Quelle est votre vision de l’impact de la révolution digitale sur les métiers de l’immobilier ?


Franck Dondainas : Dans un XXIe siècle éminemment humain qui s’est accompagné de l’émergence de nouvelles priorités, de nouvelles relations, de nouveaux usages, l’immobilier doit se mettre au service d’une nouvelle urbanité. Une urbanité à l’image de l’Homme d’aujourd’hui : un homme mobile et digital. Nous vivons une mutation qui fait éclater la notion de partage et de co-conception. Il est évident que l’habitat d’aujourd’hui ne répond plus aux attentes et aux besoins des usagers, ni aux nouveaux modes de vie. Il en va de même pour l’espace de travail où le bureau ne doit plus ressembler à un bureau classique mais véhiculer des valeurs de bien-être, voire d’épanouissement personnel, qui sont les premiers leviers de l’efficacité au travail et de l’attractivité des talents.


BI : Comment un nouveau Groupe comme le vôtre entend s’inscrire dans cette révolution ?


FD : Nous avons l’ambition d’être un acteur de premier rang de cette nouvelle histoire immobilière qui ne peut se faire sans l’innovation. En premier lieu, dans la conception même de la vocation de l’immobilier qui, plus que jamais, est d’édifier des quartiers favorisant l’accomplissement de l’Homme d’aujourd’hui. Il est aujourd’hui question de créer des quartiers ouverts et diversifiés, vivants et mixtes, des quartiers où chacun peut réaliser, individuellement ou collectivement.

L’innovation, ensuite, dans la manière de concevoir et d’organiser les métiers de l’immobilier dont le business model a vocation à changer. L’immobilier de demain sera nécessairement désintermédié et digital. C’est pourquoi nous avons créé le premier ensemblier urbain français indépendant qui regroupe les savoir-faire et métiers majeurs de l’immobilier à même de répondre aux attentes diversifiées actuelles des usagers.


C’est pourquoi nous accueillons des start-up capables de valoriser et de rendre innovantes un grand nombre de nos opérations mais aussi de digitaliser les différents process de la chaîne de valeur immobilière en étant à la pointe des technologies innovantes. C’est aussi la raison pour laquelle nous repensons les stratégies immobilières pour détecter et travailler les émergences qui sont les marchés de demain, être au plus près des attentes des usagers. C’est dans ce sens que nous créons des livings labs regroupant une diversité d’acteurs publics, privés, associatifs et utilisateurs pour tester grandeur nature des nouveaux services et des nouveaux usages avant de les déployer dans nos programmes.

L’innovation, enfin, doit faire partie intégrante des projets et services que nous proposons à nos clients et utilisateurs. Force est de reconnaître que les nouveaux usages font éclater la notion de partage et de co-conception. Nous voyons l’intégration des nouvelles solutions technologiques comme un moyen de proposer des espaces à l’image des utilisateurs, ouverts et modulables. Attentifs et pragmatiques, nous savons que l’usage prime sur la possession, qu’au bien doit s’attacher le service, au besoin, l’accomplissement.

BI : Comment concrétisez-vous sur le terrain cette vision de l’immobilier de demain ?


FD : Notre force est de travailler sur des projets innovants où nous sommes moteurs et forces de propositions. Nous sommes fiers et heureux de pouvoir proposer un savoir-faire unique dans le secteur pour répondre aux nouvelles attentes des usagers. Certains parlent de faire des immeubles collaboratifs, des appartements partagés, en co-living, du coworking avec des start-up, des conciergeries virtuelles. Nous, nous les réalisons déjà. À l’exemple du projet de la Halle 6 à Nantes où nous développons une offre immobilière et architecturale adaptée aux besoins des coworkers et startuppers. Ce projet propose en effet un écosystème favorable à l’économie numérique et créative, avec 2 incubateurs. Je pense également au programme 2e Elément au sein du quartier Euromed Marseille, pour lequel nous avons reçu le Grand prix 2016 au Salon de l’immobilier Marseille Méditerranée et qui verra le jour l’année prochaine. Il s’agit d’un programme pour lequel nous réalisons plus de 300 logements collectifs avec services associés, en intégrant une mixité sociale et intergénérationnelle exceptionnelle. Plusieurs dispositifs y sont proposés pour favoriser l’émergence d’une communauté habitante, avec la mise à disposition de nombreux espaces partagés, la mutualisation de services collectifs à l’échelle de l’ensemble résidentiel ainsi qu’une conciergerie. Nous mettons d’ailleurs en place cette dernière dans chacun de nos programmes dès lors que l’usage se fera sentir. En témoigne aussi notre programme immobilier au cœur du quartier de la création sur l’Île de Nantes, Ilink. Ce projet, qui sera finalisé au premier semestre 2017, est véritablement emblématique de notre vision. Il a clairement l’ambition de connecter les habitants et les actifs entre eux mais aussi à leur quartier, autour d’un point central, une Conciergerie, dont l’offre est unique en son genre en Europe et qui est déjà opérationnelle. Les futurs usagers, habitants et actifs, pensent déjà, avant même que les bâtiments ne sortent de terre, la vie qui pourra s’y installer. L’ambition est clairement de préparer aujourd’hui la vie de quartier de demain avec des services innovants pensés pour les nouveaux usages de ses habitants.


Tout ce que nous faisons, nous le pensons et le réalisons dans l’écoute et le dialogue. L’écoute de ceux qui utiliseront et vivront les espaces que nous concevons. Le dialogue et le collaboratif avec toutes les parties prenantes à nos projets. Ce n’est qu’en évaluant et en expérimentant sans cesse que le secteur de l’immobilier aura la pleine capacité d’adaptation et de réactivité pour toujours demeurer au plus proche des attentes de l’Homme d’aujourd’hui.

Toutes les contributions