MENU

Des pleins pour creux urbains (urbanisme provisoire)

Friches et bâtiments obsolètes ne sont plus à la rue.

Le programme

Friches et bâtiments obsolètes ne sont plus à la rue.

A l'abandon sous surveillance coûteuse, se substitue la prouesse d'un urbanisme provisoire et d'une gestion temporaire du lieu.
Les Grands Voisins en sont le parfait exemple depuis la fermeture de l'hôpital Saint-Vincent de Paul en 2011, jusqu'en 2018 début des travaux du futur Eco-quartier.
Le Permis de Faire débloque les contraintes et ouvre à l'expérimentation de conception, d'usage et de production d'un cadre bâti.
On peut donc créer de la valeur avec du transitoire...
Le lieu devient hybride souvent avec un taux d'acceptabilité de la mixité en ville (hébergement d'urgence) et d'accessibilité à des espaces de travail par des prix bas.
Il est aussi moteur de coproduction et inspiration pour des start-up bienveillantes et solidaires ou des associations artistiques.
Cet Atelier Waouh se déroulera dans l'amphithéâtre, lieu mythique où professaient les grands pontes de médecine devant leurs carabins, devenu la confirmation de la réversibilité des espaces.


Avec le partenariat de Plateau-Urbain


PREUVES DE CONCEPTS

Simon LAISNEY,

directeur général PLATEAU-URBAIN
Acceptabilité, accessibilité et inspiration du lieu

Joachim AZAN,

président fondateur groupe NOVAXIA
Transformateur immobilier

Nicolas LAUGERO-LASSERRE,

directeur d'ICART et fondateur d'Art42
L'art urbain fait de la ville et des immeubles ses nouvelles galeries

Fanny DONNAREL,

chef de projet Impact & Héritage, Paris 2024
Processus de transition et de reconversion des infrastructures olympiques

CONTRIBUTION COLLECTIVE

Juliette PINARD,

doctorante CIFRE SNCF IMMOBILIER
S'approprier les pratiques récentes de l'urbanisme transitoire

TIENS VOILA LE FUTUR !

Concept imaginé par CARLO RATTI ASSOCIATI

VISITE DU BÂTIMENT PIERRE PETIT

Ses sous-sols, ses anciennes salles d'opérations devenues espaces collaboratifs, ses fantômes Hou ! Hou ! et ses esprits, sa terrasse.

Atelier agité par Olivier MONAT

et propulsé par Jean-François GRAZI, président de Business Immo et Christian de KERANGAL, directeur général de l'IEIF

Réservé aux adhérents du Club Innovation & Immobilier ou sur invitations confirmées

Alors, ça la "friche" mal ou pas ?

Le scénario NOVAXIA

Pour déterminer la destination d’un bâtiment obsolète ou d’une friche, NOVAXIA propose à tous ses interlocuteurs de coconstruire un scénario qui intègre les intérêts de tous.

Joachim AZAN, président- fondateur de Novaxia, détaille les étapes du scénario.



Toute histoire qui parle d’avenir commence par il était une fois.

Il était une fois LACÉPÈDE

Un lieu
Ensemble immobilier construit en 1755 sur une surface de 2 000m2.
Monument historique composé de plusieurs bâtiments, superbe verrière de type Eiffel.
Surface de planchers de 5 150m2.

Une histoire
Le siège social de l'entreprise Lavillaugouet situé au 7 rue Lacépède, au cœur du quartier latin historique de Paris, à proximité immédiate des Arènes de Lutèce, Du jardin des Plantes ou encore du Panthéon.



Les projets NOVAXIA sont planifiés comme pour un film.
Dès l’écriture du scénario sont déjà invités les producteurs et les distributeurs.

Le casting
  • Les phylarques : les élus
  • Les experts : les représentations des commissions
  • Les réalisateurs : les équipes Novaxia internes et externes, le cabinet d'architectes DTACC, les promoteurs
  • Les acteurs : les gestionnaires, exploitants, bailleurs
  • Les producteurs : les investisseurs
  • Les distributeurs : les commercialisateurs des fonds


Dorénavant, « pendant », s’intercale comme transition entre l’ancien et le renouveau du site.

Le script

Comment définir le projet de transformation et l'exploitant adéquat ?

La raison majeure de l'emplacement et la majestuosité de l'endoir ont incité à transformer ces anciens bureaux industriels ebn hôtel 4* de 169 chambres et d'y installer un exploitant.
La façade classée sera entièrement conservée.

  • Chantier : Acquisition du bine par Novaxia et permis de construire obtenu et exploitant validé, des discussions sont en cours afin de finaliser le projet avant consultation des entreprises et début des travaux.
  • Occupation temporaire : site momentanément géré par l'association PLateau Urbain qui permet à de nombreux porteurs de projet, associations, jeunes entreprises et artistes en besoin de locaux d'y développer leur activité.
  • Livraison : fin 2020



Le produit Les Petites Serres qui deviendra un hôtel 4 étoiles de 160 chambres avec des espaces de séminaire sera « distribué » par les partenaires de NOVAXIA et les investisseurs institutionnels.

La distribution
  • Partenaires :
    • CGPI
    • Banques privées
    • Family Office
  • Investisseurs institutionnels


Fin de la présentation contributive.

Joachim Azan se prête sympathiquement à la blague Carambar.

Les réflexions de l’IEIF sur le thème de l’urbanisme transitoire

Document à télécharger

L’esprit WAOUH

Le temps de la friche n’est plus un temps suspendu qui dégrade la notation financière, mais un temps propice à l’innovation qui bonifie la notation extra-financière.

Pourquoi les friches ?

  • Parfois par obligations réglementaires.
  • Coût de dépollution.
  • Coût de démolition.
  • Coût de transformation.
  • Bâtis trop datés.
  • Le rythme galopant de l’obsolescence accéléré par les nouveaux modes de la production industrielle et des usages techno dans les lieux de travail.

Le ralentissement évoque souvent la transition à une accélération ou à un changement qui marque le réveil d’une friche en devenir.

Pourquoi ne stigmatiser que les friches immobilières et oublier les friches sociales et économiques des banlieues et de certains quartiers de ville ?
D’ailleurs, les deux ne vont-elles pas de pair ?

La gestion transitoire d’un bâtiment obsolète ouverte à son appropriation par des résidents temporaires devient un Lab vivant d’expérimentation d’usages, de partages, de créations et de répartition d’activités ainsi que de transition sociétale ou quelquefois de revendication sociale.
Après réinventons Paris, réinventons la Seine, réinventons nos places, pourquoi pas réinventons nos friches ?

La gestion transitoire a trouvé son modèle économique.

Visualiser autrement un lieu, c’est savoir se détourner de son passé et de son présent et l’emmener ailleurs vers une autre destination.
L’amphithéâtre de l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul ne deviendra pas forcément un espace moderne pour apprendre

Station F et École 42 se sont réactualisées autour du totem de l’entrepreneuriat pour en oublier leurs anciennes activités, inspirer et attirer des entrepreneurs parfois apprentis et des acteurs porteurs d’une économie et d’une culture digitales.
Le lieu ou l’espace ne cloisonne plus les métiers, mais c’est l’activité qui déforme et reforme ceux-ci.

JO PARIS 2024, à Saint-Denis, 50 hectares de friches pour des métamorphoses urbaines et un héritage de logements, de services et de loisirs.
Un foncier disponible en 2024 et pas forcément en 2028.

Il fut un temps où les artistes étaient chassés des lieux vacants et poursuivis pour leurs tags sur les murs. Aujourd’hui, ils sont accueillis comme des princes de lumière éphémère. Les friches sont devenues des galeries urbaines, the place to be pour une expo ou y installer un atelier.
Toutefois, attention à ne pas fondre l’artiste dans un décorum. L’artiste doit rester un agitateur et un contre revendicateur « je voudrais être, sur la terre, l’unique héritier des grands rois dont la force et l’éclat font taire tous les revendicateurs des droits » (Sully Prudhomme).

Dans les Ateliers Waouh tous les esprits sont invités :

  • l’esprit frappeur des entités habitantes de cet ancien amphithéâtre ;
  • l’esprit nouveau en rupture avec les traditionnelles façons de penser ;
  • la présence d’esprit de comprendre que tout n’est pas en friche, mais en renouveau ;
  • le bon esprit marqué par l’humour et ses sourires ;
  • l’esprit critique qui agit par sa double polarité, mentale (la réflexion) et vitale (la concrétisation) ;
  • l’esprit ouvert à l’expérimentation, au contributif, au collaboratif et à l’intelligence collective ;
  • l’esprit de la chemise jaune pour son effet waouh.